SEARCH TOM'S BORING MORDHEIM BLOG

Thursday, 30 November 2006

Reinforcements have arrived

Hi!
Ich bin Patrick und werde von nun an auch hoch intelligente Beiträge zu unserem Lieblingsthema Mordheim leisten.

Guest star

Heute hat mich Patrick mit seinem Besuch beehrt, damit ich ihm ein Bisschen erkläre wie ich Figuren bemale.

Er hat sich als sehr fähiger Schüler erwiesen und mit der Bemalung seines wunderschönen Zwerg-Hammerträgers begonnen. Von nun an sind die Begriffe "Tin Bitz", "Scorched Brown", "Scab Red" und "Dwarf Flesh" für ihn keine Fremdwörter mehr!

Hier die Bilder von Patrick am Werk:









Das ist die richtige Einstellung! Bravo Patrick!

Monday, 27 November 2006

Un nom pour un champion

Voila encore un nouveau villageois (il n'en reste plus que 4) pour la fameuse foule enragée. Vous connaissez le principe: Je poste une figurine, et ceux qui veulent lui trouvent un nom.

Je fais le premier pas: "Zacharie"

Qui dit mieux?

Eustache Gotizgueune






Et voici encore quelques photos de ma foule à l'état actuel. 8 figurines sont peintes, mais il y en aura 12 en tout.







Sunday, 26 November 2006

En obras

J'ai retrouvé une image qui date de cet été, quand j'ai commencé mon projet de table de jeu.

Là, je grave une par une (!) les 3000 dalles dans le polystirène, aidé par ma gentille soeur Agnes, dont vous voyez le bras en bas à gauche.

Notez que les fosses n'ont pas encore de sol. Je l'ai collé par la suite, puis je l'ai texturé avec du plâtre pour créer une plage.



Saturday, 25 November 2006

Zwergeningenieur

Hier wie versprochen die Bilder des Zwergeningenieurs ("Engineer") für Patricks Mordheim Bande. Ich hoffe er gefällt allen, vor allem Patrick.

Und die Regeln, für die ganz interessierten unter euch...



Ja, ja, Patrick ist ein ganz schlauer. Sein engineer schießt mit seiner Armbrust (Stärke 4) nämlich 36'' weit!

PS: er trägt noch keinen Rucksack. Aber das kommt noch, versprochen!

Remercificationnements

Je n'ai toujours pas (officiellement) remercié Nicolas pour sa superbe critique de mon blog! Très bien écrite, drôle et sympathique, elle fait l'éloge de mon petit site. J'en suis infiniment reconnaissant, d'autant plus que cette publicité a eu pour conséquence d'attirer (jusqu'à présent) une nouvelle visiteuse (que je salue aussi).

Mais je pense qu'il faudrait laisser la parole aux réels protagonistes de ce site, car eux aussi tiennent à remercier Nicolas pour l'attention qu'il leur porte.

Allez-y les gars:



Sur ce, merci encore une fois Nico et continue à nous honorer de tes visites!

Rendez-moi ma jambe!

Bonjour tout le monde!

Le début de ce week-end ("de cette fin de semaine", pour nos amis de l'Académie Francaise) se présente bien à deux niveaus. D'abord, photographiquement parlant, comme vous le verrez vous même plus bas, et deuxièment, car j'ai de nouveau quelque chose à poster qui sort tout droit de mon "atelier".

Il sagit de la dernière addition à mon "frenzied mob". C'est cette fois-ci c'est un vétéran de guerre qui a perdu une jambe dans une bataille épique et sauvage, dans la plaine près des mines de Deathmort, contre les armées orc du vicieux général Groh Bâtahrr. Il a survécu aux combats, mais là, il n'a quand même pas l'air content. Pourquoi? À votre avis? Bah les impôts bien sur...

En tout cas il a rejoint ma foule enragée. Peint et fin prêt à agresser aléatoirement mes skavens, les mercenaires de Nico ou les nains de Patrick. Le seul problème qu'il me reste, c'est que je ne connais toujours pas le nom (et prénom) de notre ami unijambiste. Il va donc falloir lui en trouver un. Après tout, M.Couperin, Jacques-la-fourche, Suzette et Yves-Michel veulent savoir comment appeller leur nouveau co-rebelle. Pouvez-vous m'aider à lui trouver un nom? Postez vos idées en commentaire, je choisirai et adopterai la meilleure (la plus drôle)!

En espèrant que ma nouvelle figurine vous plaise, je vous dis "Merci, à bientôt et jusqu'au prochain post!". Je vous y présenterai l'ingénieur nain de Patrick.

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Jean-Marcel Clopinet

Thursday, 23 November 2006

Playmobil

Ah mais quelle bonne surprise! Nicolas fait donc de la pub pour mon humble blog!
Merci Nicoulas! C'est vraiment très gentil de ta part!

Et j'en profite pour remercier "Titandalouse" (ah, c'est Armelle) pour son aimable commentaire!

Il y a tout de même un petit bémol à ma joie. Titandalouse n'a pas l'air d'avoir compris de quoi il sagissait. D'après son commentaire, elle semble imaginer qu'il sagit d'une espèce de jeu playmobil.

Rien contre playmobil! Dieu me garde de toute critique mal placée envers ces magnifiques jouets qui m'ont procurés tant d'heures de plaisir dans mon enfance! Non, mais malgré cela, je me vois dans l'obligation de réctifier les choses.

Ce n'est PAS le but de Mordheim de jouer à la "marchande" avec des figurines de 45mm. Pour jouer à la "marchande" ("au papa et à la maman", au "marché" ou quoi que ce soit), justement, on s'achète des playmobils.

Le principe du jeu Mordheim est de se faire affronter deux "bandes" d'aventuriers, dans une cité fantastique en ruines (je ne vais pas raconter COMMENT elle a été mise en ruines), dans une escarmouche dont le vainqueur sortira avec plus de fragments de "pierre magique" et d'hommes que son adversaire. Dans Mordheim il existe des humains, des nains, des elfes, des orcs, des hommes-bêtes, des démons, des sorcières, des enchenteurs etc etc etc.

Ca, c'est le principe. Le BUT par contre, est de passer un bon moment, de faire de "belles actions", de rire de situations marrantes qui se produisent lors du jeu et de papoter avec les copains.

On pourrait comparer cela à un jeu d'échècs, avec moins de tactique, plus de hasard, mais aussi BEAUCOUP plus d'attraits visuels!

Il existe d'ailleurs un livre de règles pour Mordheim, qui définit et décrit les differentes actions que peuvent réaliser les personnages, et les jets de dés nécessaires. Et oui, il y a des dés pour introduire un facteur aléatoire!

Ajoutez à cela le facteur de pouvoir TOUT influencer, modeler, peindre, repeindre, faire, refaire, ajouter, enlever à sa guise! Ainsi, MON Mordheim est unique, et n'aura RIEN à voir avec celui d'un autre joueur. D'ailleurs, je ne sais même pas si j'ai envie d'appeller ma "ville" Mordheim. Peut-être plutôt "Thomasenburg" ou "Listenstein".

J'espère que cela clarifie un peu les choses.

PS: Je n'ai pas mis de lien "WHAT IS MORDHEIM?" en haut de page?

Scénario pour le "frenzied mob"

Nicou, toi qui me demandais à quoi serviraient les villageois que je suis en train de peindre. Voici un scénario pour te donner une idée.

SCENARIO 1: SLAVERS



An amoral warband has been commissioned by a slave-lord to
capture some slaves from a defenceless township. Thankfully for
the townsfolk, a more noble warband is on hand to help.
The frightened peasants will fiercely fight off any attempts to
enslave them but unfortunately, due to their panic, might also
resist any assistance from their would-be rescuers.

[...]

Starting the Game

Both players roll D6, the player with the higher result taking the
first turn. The other player takes the next turn. The townsfolk go
last, moving as detailed below.

Special Rules

The peasants are panicked and so move D6+2” in a random
direction, each turn. Roll separately for each model. If their move
would bring them into contact with a slaver or rescuer model,
they will stop 1” short instead.
If a peasant should move randomly off the board, remove the
model from play. He has escaped on his own and so neither side
will gain any victory points (see Winning The Game) from this.

Capture!

A slaver may come into base contact with a peasant by following
the normal rules for a charge. A tussle will then ensue, with the
charging model striking first as normal. In subsequent turns,
higher Initiative takes precedence as usual.
The townsfolk's stats are as follows: blablabla... (je saute)

Weapons: The peasants will attempt to fight with pitchforks,
broken bottles or whatever makeshift weapon comes to hand.
Treat as a hand-weapon with no special rules.

The slavers will try to subdue the peasant. To do this they must
hit & wound the peasant as normal. If they cause a Knock Down
or Stun then the civilian is successfully subdued (but is not
actually Knocked Down or Stunned). If the slaver causes an Out
Of Action result then he has been too heavy-handed and the poor
peasant has been killed. Remove the model from play.
Once subdued, the victim is considered to have been bound and
must now tag along with the slaver. The slaver may fight or run
as normal. If the slaver can get the peasant off the board then the
poor fellow has become permanently captured.

For Rout Test purposes the temporarily absent slaver still counts
as if he were on the table. On every subsequent Recovery Phase
roll D6. On 4+ the slaver will return to the battle at the point
where he departed. He may charge during that turn.
If the captor should become Knocked Down or Stunned then the
peasant will revert to moving randomly as previously.
Each slaver may only control one subdued peasant at a time.

To The Rescue

A slaver may come into base contact with a peasant by following
the normal rules for a charge. Once in base contact he may try to
calm him. To do so the rescuer must pass a Leadership test. The
Leadership test will not be affected by the rescuers' warband
Leader.
If the test is unsuccessful then the peasant will bolt 2D6” directly
away from the would-be rescuer, but avoiding any other model
where necessary. Thereafter the peasant will move as detailed
previously.
If the Leadership test is successful the rescuer has won the
peasant's trust. The peasant will now follow him wherever he
goes, whether walking, running or fighting. The rescuer may
attempt to guide the peasant from the table. Once off the board
the peasant will successfully escape to safety.
For Rout Test purposes the temporarily absent rescuer still
counts as if he were on the table. On every subsequent Recovery
Phase roll D6. On 4+ the rescuer will return to the battle at the
point where he departed. He may charge during that turn.
If the rescuer should become Knocked Down or Stunned then
the peasant will revert to moving randomly as previously.
Each rescuer may only escort one peasant at a time.

Winning the Game

The game ends when one either warband fails a Rout Test or
when all the peasants have been enslaved, rescued or taken Out
Of Action. Due to the slavers' greed and the rescuers' conscience,
no voluntary routs are permitted.

The winner is the warband with the most Victory Points, awarded
as follows:
+1VP for every peasant led from the board
+1VP for every peasant being subdued or escorted as the game
ends
-1VP for the warband that fails its Rout Test
Rewards
The slavers will receive 2D6 Gold Crowns for every slave dragged
from the board.
The rescuers will receive 2D6 Gold Crowns as a token of
gratitude from every peasant escorted from the board.
Both warbands may explore as normal.
Experience
+1 Survives If a Hero or Henchman group survives they gain
+1 Experience.
+1 Winning Leader The leader of the winning warband gains
+1 Experience. In the event of a draw, neither leader receives
this bonus.
+1 Per Enemy Out Of Action Any Hero earns +1 Experience
for each enemy (but not townsfolk) that he puts Out Of Action.
+1 Per Slave Captured A slavers' Hero gains +1 Experience for
every slave he drags off the board.
+1 Per Peasant Rescued A rescuers' Hero gains +1 Experience
for every peasant he rescues from the board.

Wednesday, 22 November 2006

Pour li plaisir di s'yeux Sidi!

Seumary offe pille-fiftille-srille dipèndeunte dji-toue arrèste

Si l'on fixe cette image assez longtemps, on voit apparaître und magnifique blonde aux yeux verts toute nue... Si, si, j'vous jure!

Monday, 20 November 2006

Malakev and "The Redeemer"

Comme quoi ca peut servir d'avoir des contacts au Games Workshop!

J'y suis passé ce soir pour commender quelques figs dont j'avais besoin, et pour montrer quelques unes de mes figurines peintes à un membre du staff. Non pas par vantardise, mais parcequ'on avait longuement parlé de Mordheim, de peinture, de figurines et surtout, lui m'avait montré les conversions qu'il avait faites pour une bande d'elfes pour Mordheim qu'il compait commencer.

Une semaine auparavant, on avait aussi parlé de deux figurines nommées "The Redeemer"(une espèce d'inquisiteur en édition spéciale) et "Malakev" (son serviteur, petit, gros et con).
J'avais remarqué qu'elles se prêteraient bien à la conversion, pour en faire - avec quelques bouts de Green Stuff - des mutant/magister pour ma bande de possédés.

Mais malheureusement ils étaient BEAUCOUP trop chers (un multiple de "2" à deux chiffres). Je ne les ai donc pas achetés.

Aujourd'hui en rentrant dans le "Games", Werner m'aborde, en me disant qu'il a quelque chose pour moi. Et, avec un grand sourire, il me tend les DEUX figurines (Redeemer ET Malakev): "cadeau!"

J'ai trouvé ca vachement sympa! Vraiment adorable.

Voici une petite image des deux figs. Elle n'est peut-être pas très parlante, mais vous verrez bien après la peinture...



VIELEN DANK WERNER! ;)

Sunday, 19 November 2006

La revolución no se televisará

Bonjour!


Voici en exclusivité l'image des quatre premières figurines peintes de mon "frenzied mob"!
En tout il y aura 12 figurines.

J'espère qu'elles vous plairont. Le tonneau du villageois chauve (l'aubergiste) est moulé en plâtre et j'ai sculpté son tablier en Green Stuff. Les deux adultes sont des mélanges de la grappe de zombies de Warhammer et la grappe de mercenaires de Mordheim. Les deux gamins sont en métal blanc.

De gauche à droite: Monsieur Couperin (l'aubergiste), Suzette, Jacques-la-fourche et Yves-Michel



PS: Si vous trouvez de meilleurs noms pour ces joyeux personnages, je vous invite (et encourage) à me les poster en comment. S'ils me plaisent, j'en tiendrai compte et je changerai mon post en fonction.

Thursday, 16 November 2006

The usual suspects

Liebe Schildcrotte!

Ich hoffe dies klärt deine Frage über die Größenverhältnisse.

Skaven, Mensch, Zwerg, Ork


Ja es stimmt, Zwerge sind die KLEINSTEN Figuren im Spiel! (mit den Skaven, sieht man vom Rattenoger ab)

Klar, die Zwerge haben Nachteile. Sie sind keine "allrounder" wie Menschen, die alles aber nichts wirklich gut können. Sie sind schwerer zu spielen. Sie sind eben nicht groß (wo haben die eigentlich ihre Knie? Haben sie überhaupt welche?) und verdammt langsam.

ABER dafür kann man ihre Vorteile mit 3 wunderschönen englischen Worten zusammenfassen "tough as nail". Sie sind gute Kämpfer, ausdauernd und höchst diszipliniert. Was den Mini-Schatzjägern an Körpergröße fehlt, das machen sie mit Resistenz und Durchschlagskraft wieder wett.

Ach übrigens: JA, das ist ein ÖSTERRRRREICHISCHER Mortheimtisch. "Und stoiz d'rauf samma a!"

Keine macht den Abwasch

Das heutige Post verfasse ich auf deutsch, da es Patricks Bande gewidmet ist. Ich habe ein "comment" von Eleanor bekommen, indem sie mich fragt hat ob es in Mortheim (ja, die deutsche Schreibweise ist mit "t") auch platz für Frauen gibt.

Also bitte! Selbstverständlich gibt es das! Und den besten Beweis dafür liefert uns Patricks Zwergin, die ihr anbei bewundern könnt. Das ist übrigens keine "Games Workshop" Miniatur, sondern ein "Reaper" Modell.

Wir dürfen uns schon auf die Dezemberkampagne freuen, denn wir bekommen kleine Gäste!

Drei-Käse-hoch, aber hart wie Stahl:




Wednesday, 15 November 2006

La fine fleur du Reikland

Je ne voudrais pas que l'on me reproche de faire la sourde oreille aux demandes de "postage" de mon Nicou, ni d'ailleurs aux demandes de personne. Nicoulas me disait dans l'un des ses adorables commentaires:
"Je veux TOUTES LES PHOTOS, TOUTES LES VIDEOS ainsi que TOUTES LES FIGURINES et TOUS LES DECORS téléchargeables sur ce blog !"
Certes, il sagit là d'une requête raisonnable, mais qui demande un peu de temps de la part du bloggeur chargé de uploader touts ces fichiers.
Je vais donc me mettre à la tâche poco a poco, en postant quelques images à la fois, car qui dit "TOUTES LES PHOTOS!" dit aussi "309,2MB!"

Je voudrais commencer aujourd'hui par mettre mes "Reiklanders" en ligne. La première bande que j'ai peinte, mais que je ne mènerai probablement jamais en mode campagne, car d'une part Nico joue déjà une bande humaine (laquelle Nicou? On brûle tous d'envie de le savoir! Reiklanders? Middenheimers? Marienburgers? Averlanders? Ostlanders? Kislevites?) et d'autre part, je joue toujours les "méchants"!

Quelques derniers mots sur mes "Reiks": Vaillants, courageux et hautement disciplinés, les Reiklanders sont d'excellents archers capables d'abattre un homme à cent pas. Les premiers au combat, les derniers à fuir. Ce sont le genre de gars qui, comme dans les films, maintiennent la corde de leur arc tendue, en joue jusqu'à la dernière seconde, face à une charge énnemie foncant sur eux, avant de lâcher une volée de flèches meurtrière, sans que leur commandant n'aie à donner le moindre ordre.
Mais vu que ce ne sont que des petites figurines en plastique, on ne va pas s'emporter, et tout simplement dire qu'ils sont sympa à jouer. Point final.

Un archer Reiklander:




Les Reiklanders combattent des skavens. Leur Mercenaire
Ogre hésite à charger...




Mes "Reiks" et leur mercenaire ogre


Bretteur et capitaine Reiklander:




"Scanning the scene in the city tonight, we're looking
for you to start up a fight [...]":


Tuesday, 14 November 2006

Frenzied, pas furious.

Voici, pour Nico (et tous ceux que ca n'intéresse aussi) qui l'a éxigé si gentiment, quelques nouvelles photos de l'ingénieur nain de Patrick, ainsi que de mon "frenzied mob" qui trouvera usage lors de la campagne de décembre. Toutes les figurines viennent de terminer leur taitement au "Green Stuff" (une masse modelable de resine epoxy synthétique), et n'attendent plus que leur sous-couchage ainsi que leur peinture.

L'ingénieur Nain portait une arquebuse à l'origine. Or Patrick avait équipé le sien avec une arbalète. J'ai donc un peu bidouillé avec des bouts d'arbalète en plastique, une scie, une pince, une lime et, qui l'eu cru, avec du Green Stuff (merci Seigneur d'avoir crée le Green Stuff!) et voilà:


Frenzied Mob en cours de production:


12 villageois (on n'en vois que dix). Notez les parties vertes sur les figurines. C'est le fameux Green Stuff, sculpté de mes petites mains.


Mordheim Photo Tour. Suivez le guide.

La ville de Mordheim. Une cité, jadis splendide, reduite en cendres par l'ire du Dieu "Sigmar", pour la châtier de ses pêchés. Does that sound familiar? Et oui, c'est clairement copié de l'épisode de la déstruction de Sodom et Gomorrah dans l'Ancient Testament: « Le soleil se levait sur la terre quand Lot entra dans le Tsoar. Alors l'Éternel fit tomber sur Sodome et sur Gomorrhe une pluie de souffre et de feu; ce fut l'Éternel lui-même qui envoya du ciel ce fléau. Il détruisit ces villes et toute la plaine, et tous les habitants de ces villes. La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel. Abraham se leva de bon matin et se rendit à l'endroit où il s'était tenu en présence de l'Éternel. De là, il tourna ses regards du côté de Sodome et de Gomorrhe et vers toute l'étendue de la plaine; et il vit monter de la terre une fumée, semblable à la fumée d'une fournaise. »

Peu importe, voila les photos de MA Mordheim (toujours en construction, certes, mais ad augusta per angusta!)






Loi du "modéliste"

Soit noté ici, par parenthèse, la loi dite du "modéliste": "La hauteur de chute (h) et la force exercée (F) par le sol sur une figurine, sont directement proportionels au temps investi (t) et au travail fourni (W) lors de son assemblage et de sa peinture. La relation est donnée par la formule suivante: h.F=W.t² [J.s.m-1.N-1]"

Monday, 13 November 2006

Mordheim Blog officiellement ouvert!


À la demande générale de moi tout seul, et - je l'avoue ouvertement - par jalousie du magnifique Blog "Les aventures d'une tortue londonienne" réalisé par mon cher ami Nicoulas (jetez-y un coup d'oeil et laissez lui un petit message, ca le rend tellement heureux!), j'ai pris mon clavier et mon courage à deux mains, et il en est né ce blog.

Mais ma jalousie n'est pas la seule raison d'existence de cette ordure electronique. (Remarque: avec tous les sites merdiques et plus qu'inutiles qui polluent notre cyber-éspace, le mien ne sera pas la goutte qui fera déborder le vase). En effet, la deuxième raison est tout simplement que mon audience (Nicoulas, Patrick et d'autres) s'est lassée de mes tirades sur la philosophie de la peinture de bouts de métal et sur l'arithmétique des maisons en boites de céréales.

J'espère donc trouver en ce blog un public plus patient pour publier mes orgies acryliques (
figurines, décors etc que j'ai réalisés) à la fois pour soulager mes anciens auditeurs et peut-être même faire découvrir le jeu tabletop MORDHEIM à des gens qui ne le connaisseraient pas encore.

J'éspére que mes pauvres amis (je vous adore les gars!) l'honoreront de quelques visites, ne seraient-elles que furtives.

Merci de votre inatention et
bonne découverte aux quelques courageux qui sacrifiront leur précieux temps pour contempler mes...choses.