SEARCH TOM'S BORING MORDHEIM BLOG

Monday, 25 December 2006

I am the walrus, coo-coo-catchoo!


Ce que mon ami Nicolas a ommis de préciser, c'est que, bien sur, il y a eu une petite séquence "post-battaille" après chacune de nos parties pour déterminer ce qu'il est réellement advenu des guerriers mis "hors de combat", pour savoir combien de fragments de pierre magique nos bandes ont trouvé, pour faire le compte sur l'experience gagnée par chacun des membres de la bande etc...

Vu que Nicholas a très bien joué lors de ses dernières parties, il a gagné le plus d'expérience et le plus "d'argent" (c'est à dire, de "pièces d'or", car nous ne jouons PAS pour de l'argent réel, mais les bandes peuvent gagner de l'argent sur le papier). Si bien qu'il a décidé d'engager un mercenaire elfe pour prêter main forte à sa bande lors des prochaines batailles.

Et le voici:



Je tiens cette figurine de mon armée d'elfes sylvains que je jouais à Warhammer il a plusieures années et qui, depuis, pourrit au fin fond d'un de mes cartons dits "de jeu". C'est une vieille figurine qui date des années 1980 mais qui n'a rien perdu de son charme à mon avis. De plus elle se prête parfaitement à l'interprêtation du rôle de l'eclaireur elfe doté du "dead eye" (Cette expression évoquera très certainement chez Nico et Patrick le pénible souvenir d'une certaine carte de Call of Duty et d'un Thomas armé d'une K98... aaaah que de bons souvenirs! Pour moi du moins :-D).

Je l'ai repeinte spécialement pour cette occasion et elle n'attend que de rentrer dans le service auprès du capitaine Tortiou et de sa tortue doméstique.



Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai comme le mauvais présentiment que j'ai repeint l'instrument de la déstruction de ma propre bande... I've got a baaad feeling about this.



Cet archer est un tireur d'élite, furtif et rapide. Il gonflera encore plus la puissance de feu de la bande de Reiklanders de Nicholas. Patrick et moi devront probablement coopérer pour venir à bout de cette menace aux oreilles pointues et vêtue de feuilles...

Saturday, 23 December 2006

The Chubbs Chubbs are coming !

Bien.
Passons aux choses sérieuses.
Je suis Nicholas, je serais dès à présent votre guide pour vous narrer la formidable épopée qu’a été notre Campagne Mordheim 2006.
Accrochez-vous à votre siège, ça va chargeeeeeeeeeer… !

Photo de famille


Voici tout d’abord ma bande, une fine équipe de 11 mercenaires humains Reiklanders. Les Reiklanders forment d’excellents archers et sont célèbres pour leur discipline de fer. La photo montre le capitaine et ses 10 hommes, les guerriers devant et les archers derrière.

Ces vaillants combattants sont sous le commandement de Captain Tortiou, le fier capitaine mercenaire qui ne sort jamais sans sa petite tortue domestique. Il mérite à lui seul deux photos :


(merci pour la tortue, Thoumas !)
:o)

Le jour le plus long

Cette journée mémorable du jeudi 21 décembre – début officiel de la Campagne – compte à son actif 2 batailles dans les rues de la ténébreuse cité de Mordheim.

1ère bataille : Orcs & Gobelins contre Humains

Thomas commandait majestueusement les Orcs et les Gobelins, et faisait face aux vaillants mercenaires humains Reiklanders menés par Nicholas. (Je parle de moi à la 3ème personne, ça fait plus clââsse). Qui a su tirer profit des bâtiments ? Qui a charcuté la bande ennemie en morceaux ? Qui a su gagner ce premier combat ? Vous le saurez en lisant la suite…

2ème bataille : Possédés contre Humains

Nicholas et ses Reiklanders affrontaient les démons et les hommes-bêtes des Possédés de Thomas, dans une course à la Pierre Magique, joyaux de valeur inestimable pour tout marchand de Mordheim. Qui a su rafler le plus de pierreries magiques ? Les démons de Thomas parviendront-ils à dévorer goulûment les archers de Nicholas ? Pour le savoir, voyez plus bas…

Nous allons passer en revue les principaux événements de ces combats de rues.

PREMIERE BATAILLE : ORCS & GOBELINS VS. HUMAINS
Scénario : « Chance Encounter », rencontre fortuite de deux bandes de combattants dans les rues de Mordheim.

Mise en place de la table et de la ville
La bataille peut commencer ! Thomas place ses troupes dans une ruelle et les envoie pêle-mêle vers les Reiklanders.
Les Orcs et les Gobelins, accompagnés de leurs mignons petits Squigs, s’avancent dans la ruelle étroite…

Les archers des mercenaires Reiklanders se placent judicieusement en hauteur :

First blood ! Un Gobelin vient d’être mis à terre par une flèche… c’est le début du combat.

Les Orcs enragés apparaissent soudain au détour d’une rue…

…et fondent sur le groupe de Reiklanders pris au dépourvu ! (ça rime)

Nicholas garde le sourire, mais la fin est proche…

…et, déjà, la mêlée s’engage. Les Orcs sont plus grands, plus forts, plus puissants, mieux équipés – leurs haches balayent les rares petits Humains qui opposent encore un peu de résistance.

Les Reiklanders déroutent et fuient lâchement. Les Orcs exultent : DA MOB ROOLZ !
« Crie ta joie après le beau jeu »

Fin du combat : Les Orcs ont décapité 2 Bretteurs et 1 Champion, tandis que les archers Reiklanders ont mis 1 Shaman Orc et 1 Squig hors de combat. A cause de ce piètre score et de son inaptitude à faire face à des combats au corps à corps, Nicholas décide de dissoudre sa bande et d’en former une toute nouvelle. (La même, en mieux !)


SECONDE BATAILLE : POSSEDES VS. HUMAINS
Scénario : « Wyrdstone Hunt », la chasse à la Pierre Magique. Il y avait 4 morceaux de Pierre Magique répartis sur la table de jeu, chaque équipe a foncé pour en amasser le plus possible.

Fort de sa nouvelle bande de Reiklanders (un archer en plus), Nicholas décide de défier le généralissime Thomas et sa bande de Possédés qui compte Démons, Hommes-bêtes et autres mutants plus dégeulâââsss les uns que les autres !

Dès le début de la partie, les Possédés, immondes créatures pustuleuses, avancent en formation serrée vers la première Pierre Magique.
(Admirez – en passant – le formidable travail d’orfèvre que Thoumas a livré pour fabriquer les égouts verdâtres au premier plan)

Les Reiklanders se divisent en deux sous-groupes et se préparent à l’action. On voit ici deux archers qui se préparent à grimper sur une échelle, et ce afin d’atteindre la hauteur salvatrice du bout de muraille qui leur permettra de décocher une pluie de flèches sur leurs ennemis.

Les Possédés restent dangereusement en terrain découvert… dangereusement à portée des archers Reiklanders…

Et voilà ! le Magister possédé (le magicien chef de bande) vient de tomber à la renverse, fauché par le tir d’un archer sur la muraille. L’homme-bête devant lui n’a pas joué son rôle de garde du corps. Il faudra plusieurs flèches pour mettre définitivement hors de combat le Magister.

Captain Tortiou et sa nouvelle recrue crient leur joie à l’annonce de la mort du magicien ennemi (la photo est un peu floue, désolé).

La situation s’annonce mal pour ces deux Reiklanders isolés… le bretteur avec épée et bouclier parviendra à s’enfuir in extremis par la gauche, mais l’archer sera happé et broyé par les tentacules démoniaques du Chaos (le Chaos, toujours le Chaos !)

Après quelques tours d’une course poursuite mémorable, un des archers, blessé, extenué, attaqué par un Démon trois fois plus grand que lui, parvient à la dernière minute à lâcher son arc, à sortir une petite dague cachée dans sa botte, et à abattre le monstre d’un coup faible. C’est l’un des nombreux exemples d’une situation où la chance aux dés peut tout changer dans un combat à première vue inégal…
Après la mort de son Démon, Thomas fait une déroute volontaire : Nicholas est gagnant, de peu !
Fin du combat : chaque équipe a réussi à ramasser 2 Pierres Magiques. Les archers Humains ont descendu 1 Magister et 1 Démon, les Possédés ont tué 1 archer. C’est la première victoire depuis longtemps pour les mercenaires : Captain Tortiou décide d’offrir la tournée générale à sa bande, dans la prochaine taverne sur leur chemin.
Cependant, il est déjà 2h00 du matin, et Thomas et Nicholas, extenués, décident d’aller se coucher et d’attendre l’arrivée de Patrick et de ses Nains, prévue pour le lendemain…

Hai-Ho ! Hai-Ho ! On rentre du boulot !

Le vendredi 22 décembre, les Nains sont arrivés. Les Nains sont des guerriers très lents, mais diablement solides. Ils sont commandés par Patrick, que nous voyons ici inspecter ses soldats sous le regard de son conseiller et peintre en chef, Thoumas.


Les Nains de Patrick sont tous armés de marteaux, certains possèdent des haches (tel le Slayer abominable), d’autres des pistolets ou des arbalètes à TRES longue portée (36 pouces au lieu des 30 pouces habituels) afin de déloger les ennemis terrés dans leurs trous.
Voici la bande de Nains de Patrick :


Avec l’arrivée de ces troupes fraîches, la Campagne Mordheim 2006 a pris un tour nouveau : nous avons pu jouer une mission « Multiplayer » à trois ! Vous trouverez ci-dessous le résumé de la fascinante bataille, agrémenté de photos et même d’une vidéo !

TROISIEME BATAILLE : NAINS VS. SKAVEN VS. HUMAINS
Scénario : « The Wizard’s Mansion », une belle demeure d’un magicien mort depuis longtemps, occupée par une bande et attaquée par deux autres.

Thomas jouait les Skavens, qui étaient censés défendre la maison du magicien. Patrick jouait les Nains et devait attaquer la maison d’un côté, Nicholas jouait les mercenaires Reiklanders et devait passer à l’offensive depuis le côté opposé. Officiellement, les Nains et les Humains n’étaient pas alliés contre les Skavens, mais leurs positions de départ respectives ont créé une alliance de fait : les Nains et les Humains ne se sont même pas rencontrés durant la partie et n’ont fait que taper sur les Skavens…

Mise en place de la table de jeu :
#1 position de départ des Nains
#2 position de départ des Skavens
#3 position de départ des Humains

La partie commence. On tire au dé pour déterminer qui bouge en premier : c’est Nicholas et ses Reiklanders. Son premier tour est classique : il avance prudemment Captain Tortiou et ses guerriers tout en envoyant ses archers se placer en hauteur…

La stratégie du Commandeur Thomas (qui joue en second) est la suivante : envoyer les trois-quarts de ses effectifs vers les Humains de Nicholas, et laisser le quart restant attendre les Nains de Patrick de pied ferme. Thomas sait bien que les mercenaires Reiklanders sont plus expérimentés, plus aguerris et surtout plus rapides que les Nains.
Alors que les archers Reiklanders prennent position, les Skavens de Thomas progressent furtivement – et à l’abri – vers la bande ennemie.
On voit ici Thomas déplacer ses Skavens.

Les mercenaires Humains se sont cachés dans ce bâtiment, mais derrière la porte les attend un « comité d’accueil » Skaven…

Le comité d’accueil vu de haut :

Pendant ce temps, de l’autre côté de la table de jeu, Patrick et ses Nains avancent lentement vers la demeure du magicien, sans rencontrer de réelle résistance. On voit ici un nain (flou, au premier plan), qui s’apprête à tirer au pistolet sur l’un des Skavens au premier étage du bâtiment.

Entretemps, le gros des forces Skavens se concentre sur les Humains. Dans une charge héroïque, les Rats de Thomas foncent sur les Humains. Mais c’est sans compter les tireurs Reiklanders : une première volée de flèches abat un Vermineux, et l’arbalétrier, d’un seul carreau, parvient à toucher 3 ennemis (2 fois coup critique, et 2 fois ricochet) !

La mêlée qui s’ensuit est désastreuse pour les Skavens : ils perdent plusieurs combattants mais parviennent à tuer un bretteur Humain. De l’autre côté du champ de bataille, l’un des Nains de Patrick parvient à abattre un autre Vermineux. Thomas, horrifié, fait une déroute volontaire.

Discussion endiablée de Patrick, Nicholas et Thomas à la suite de la déroute des Skavens. Les visages sérieux révèlent la gravité de l’affaire…


D’un commun accord, Patrick et Nicholas décident de stopper la bataille, qui a perdu tout intérêt du fait de la disparition des Skavens de Thomas. De plus, Nicholas dispose d’un avantage certain grâce à ses tireurs et grâce à la lenteur des Nains. Enfin, Patrick doit partir pour rentrer chez lui…

Fin de la bataille : les Skavens sont défaits et décimés, ils sont les grands perdants. Les Nains et les mercenaires Humains ne sont ni vainqueurs, ni vaincus. Chacun gagne un peu d’expérience.
Les Humains ont tué 1 rat géant, 1 coureur nocturne, 2 Skaven noir, et 3 Vermineux.
Les Nains ont tué 1 Vermineux.
Les Skavens ont tué 1 Bretteur.

Aucun objectif du scénario n’a été accompli, et en fait, il n’y en avait pas vraiment à part « buter tous vos ennemis », ce qui a rendu la position des Skavens hautement problématique : le pauvre Thoumas a dû affronter deux bandes à lui tout seul et diviser ses troupes !
Si l’objectif du scénario avait été d’attaquer et d’occuper la demeure du magicien, les Nains et les Humains auraient été obligés de prendre des risques et les Skavens n’auraient eu qu’à tenir leur position. La prochaine fois, Thomas, promis : on jouera à un VRAI scénario digne de ce nom !

Pour terminer, voici la vidéo promise depuis le début ! Enjoy !






Wednesday, 20 December 2006

The dirty dozen

J'ai (presque) fini de peindre la bande de Reiklanders pour Nico et je dis "presque" car il ne reste plus qu'une figurine (un "bretteur") à peindre. Mais je lèguerai l'honneur et le plaisir de sa peinture à Nicolas, qui a par lui même demandé à ce que je lui montre un peu les ficelles de la peinture de miniatures. Chose promise, chose due. Nico peindra des figurines!

Voilà un premier apercu de sa bande. Schéma de couleurs bleu/blanc/marron, trois saveurs, classique.



Aaaah mais à tous les incrédules qui croiraient que Nico s'arrête là - à la peinture de figurines je veux dire - détrompez vous! Nicolas, qui m'a rendu visite hier dans mon QG à Vienne, s'est jeté avec zèle sur la construction de 6 marteaux pour ses figurines.

Le voila qui lime, taille, coupe, scie, colle, peint et re-colle des cure-dents et des "bolters" de Space Marines en plastique pour fabriquer ses 6 marteaux. (Notez l'expression de son visage. Je sais, il a l'air de beaucoup s'emmerder, mais je pense que c'est plutôt la concentration...enfin, j'espère!)



Autre bonne nouvelle: le gentil monsieur de l'image au dessus, va à partir de mainteant peut-être nous honorer de quelques posts, car il vient de recevoir (de ma main généreuse) les droits de co-auteur de ce blog. Congratulations!

Et pour terminer ce post il faut absolument préciser que le 21 décembre 2006 la campagne de décembre 2006 commence!
Elle se déroulera chez Nicolas pendant plusieurs jours, et bien sur il y aura des tas de photos. N'hésitez donc pas à revenir, car nous (Patrick, Nicolas et moi-même) tâcherons de garder le blog à jour avec des rapports photographiques détaillés des évènements.

Joyeux noel et bonne année!

Monday, 18 December 2006

Figuren werden bemalt. Dieser Vorgang kann einige Minuten in Anspruch nehmen.

Patrick y a eu droit. Il n'y a donc aucune raison pourquoi Nicou serait privé des photos de sa bande sous construction. Voila donc tes "Reiks", Nicou, afin que tu puisses te faire une première idée de tes figurines, en quelque sort en avant-première, car la grande première sera probablement le 21 décembre!

Regarde Nicou, je t'ai peint le fameux "bouclier avec le pic" que tu aimais tant. Devine pour qui il sera ;-)





Note les deux champions! (2 épées/Morgenstern)



NB: Qu'est-ce-qu'ils sont looongs à peindre! pfffff! *transpire*

Wednesday, 13 December 2006

Let loose from the noose

Hier soir j'ai fini de peindre mon "culte des possédés". Enfin presque, puisqu'il manque encore les deux gros mutants qui donnent leur à la bande: les deux "possédés" . Mais vu que c'est plus long à peindre, je poste déjà en attendant les photos des figurines de la bande qui sont prêtes.

Au premier plan vous voyez mes deux hommes-bête (très bêtes). Je pense que je vais les appeler Claude et Benoît... à voir.


"Oh! Claaauuude! Tu l'as foutue où la lime pour ma hache?"






Dark Soul, Magister et Mutant se tiennent sur le fameux "Sacrificial Pit", un lieu de sacrifices (humains) rituels, que j'ai bricolé spécialement pour eux. Sympathique, non?



Bien. Merci pour votre patience et à bientôt.

Monday, 11 December 2006

Faelis Pigmentophagus

Je le savais! Je me disais bien que l'eau (que j'utilise pour peindre) dans mon goblet ne pouvait pas s'évaporer TELLEMENT vite!



Ce que j'ai pu observer pendent les dernières semaines c'est que le niveau d'eau dans mon goblet baissait à une vitesse vertigineuse et, semblait-il, miraculeusement. Si bien qu'il n'était pas rare que je m'assoie pour peindre le soir et que je remarque que le niveau d'eau a baissé de quelques centimètres (!) depuis le matin.

J'allais déjà attribuer ce phénomène à l'humidité de l'air relativement basse en hiver ou même aux démons évoqués ulterieurement (cf. mon post sur les possédés, plus bas) sans vraiment y croire, lorsque je suis tombé nez à nez avec la solution. La voici:



J'ai bien sur sauté sur mon appareil photo pour retenir ces scènes dramatiques et il en ressort des photos plus incroyables et plus inattendues que le fameux film qui prétend montrer Big Foot.





Et voila ce qui explique les tâches de couleur sur mon bureau...



Nous voyons donc que cette "urban legend" du goblet d'eau magique qui vaporise l'eau à une vitesse à faire frémir tout physicien de thermodynamique, repose sur une explication tout à fait rationnelle. Le goblet n'abrite donc pas d'ésprit maléfique et il n'y a donc pas de cimetière indien sous le sol de ma chambre. Ouf!

En outre, j'ai décidé d'appeller ce phénomène Fealis Pigmentophagus (traduisible approximativement par "chat mangeur de couleurs") et de proposer cette découverte au comité du Prix Nobel.

PS: à tous les écolos et amis des animaux épris d'un amour tremblant pour les bébés phoques et les punaises des bois, soyez rassurés, j'ai vérifié et les couleurs Games Workshop et Vallejo ne sont PAS toxiques. Si c'étais le cas d'ailleurs je ne pourrais pas écrire ces lignes, vu les quantités de ces cochonneries que j'ai déjà ingurgitées. Non pas parceque j'avais faim, mais par mégarde. Comme tout connaisseur sait, les bons artistes rendent leur pinceau pointu avec leurs lèvres et un peu de salive, et il arrive qu'il ait été oublié de rincer le pinceau. NON, ce n'est pas dégueulasse, et OUI, il y a des tas de mon ADN sur les figurines de Patrick. En quelque sorte la "note personnelle" sur chacune d'elles...

Et j'ADORE mon chat.

I rest my case.

Hail to the Great Unclean One

Maintenant que mes villageois sont terminés, j'ai pu commencer à peindre mes possédés. Voici quelques photos de ces sombres acolytes des "Dieux du Mal" (maman j'ai peur...).

Je suis particulièrement fier du schéma de couleurs auquel j'ai longuement réfléchi, car je voulais à tout prix éviter de copier le schéma rouge/noir classique de Games Workshop.
J'ai utilisé (presque essentiellement) des couleurs "organiques" sales comme du vert vaseux, du brun cuir, du blanc-cassé (couleur os) pour souligner leur proximité avec la nature; mais une nature corrompue, en putréfaction. Ils voient les mutations de leur corps sain comme une bénédiction des démons qu'ils adorent. Bon appétit!





S'allier avec les forces du Chaos et recevoir leurs faveurs sous forme de mutations, mutilations et déformations ne peut pas être très bon pour la santé. Pour cela j'ai utilisé une couleur blanche/jaune du nom de "Rotting Flesh" pour la peau, afin de donner à mes cultistes un aspect pâle, comme s'ils souffraient d'une maladie constante malgré les proliférations tumeureuses (souvent avantageuses au combat) de leurs extrémités mutées: "Cool! J'ai seulement sacrifié 3 prisonniers et j'ai recu un troisième bras, une queue de scorpion sur mes fesses...et la lèpre! Merci mon démon adoré!"



Ci-dessus vous pouvez voir mon Magister (le sorcier et chef de bande) et à droite mon mutant (avec queue de scorpion et atteint de nanisme). Notez les deux énormes vérues sur la tête du mutant (faites au green stuff). Alors? J'vous avais pas dit que c'était malsaint de s'acoquiner avec le Chaos?

Voila la photo de mon mutant lors de sa conversion:
Les bouts utilisés sont de provenance diverse: des jambes de gobelin, des bras de mercenaire, un torse de zombie et la queue d'une cerbère de Warhammer. Tout ce qui est en vert est sculpté de ma main.


Voilà. C'est tout pour le moment. Je retourne me préparer pour mon exam ce vendredi... ah oui, à propos, j'ai trouvé cette image adorable qui n'a RIEN à voir avec Mordheim, mais il FAUT que je la poste. Regardez comme elle est mignonne!



Je ne sais pas si ca vous fait quelque chose, mais moi je l'adoooore cette petite bactérie! :)
NB: Ca ne peut pas être Escherichia Coli car E.Coli n'a pas de flagelle comme sur le dessin. C'est peut être une salmonelle?