SEARCH TOM'S BORING MORDHEIM BLOG

Monday, 11 December 2006

Faelis Pigmentophagus

Je le savais! Je me disais bien que l'eau (que j'utilise pour peindre) dans mon goblet ne pouvait pas s'évaporer TELLEMENT vite!



Ce que j'ai pu observer pendent les dernières semaines c'est que le niveau d'eau dans mon goblet baissait à une vitesse vertigineuse et, semblait-il, miraculeusement. Si bien qu'il n'était pas rare que je m'assoie pour peindre le soir et que je remarque que le niveau d'eau a baissé de quelques centimètres (!) depuis le matin.

J'allais déjà attribuer ce phénomène à l'humidité de l'air relativement basse en hiver ou même aux démons évoqués ulterieurement (cf. mon post sur les possédés, plus bas) sans vraiment y croire, lorsque je suis tombé nez à nez avec la solution. La voici:



J'ai bien sur sauté sur mon appareil photo pour retenir ces scènes dramatiques et il en ressort des photos plus incroyables et plus inattendues que le fameux film qui prétend montrer Big Foot.





Et voila ce qui explique les tâches de couleur sur mon bureau...



Nous voyons donc que cette "urban legend" du goblet d'eau magique qui vaporise l'eau à une vitesse à faire frémir tout physicien de thermodynamique, repose sur une explication tout à fait rationnelle. Le goblet n'abrite donc pas d'ésprit maléfique et il n'y a donc pas de cimetière indien sous le sol de ma chambre. Ouf!

En outre, j'ai décidé d'appeller ce phénomène Fealis Pigmentophagus (traduisible approximativement par "chat mangeur de couleurs") et de proposer cette découverte au comité du Prix Nobel.

PS: à tous les écolos et amis des animaux épris d'un amour tremblant pour les bébés phoques et les punaises des bois, soyez rassurés, j'ai vérifié et les couleurs Games Workshop et Vallejo ne sont PAS toxiques. Si c'étais le cas d'ailleurs je ne pourrais pas écrire ces lignes, vu les quantités de ces cochonneries que j'ai déjà ingurgitées. Non pas parceque j'avais faim, mais par mégarde. Comme tout connaisseur sait, les bons artistes rendent leur pinceau pointu avec leurs lèvres et un peu de salive, et il arrive qu'il ait été oublié de rincer le pinceau. NON, ce n'est pas dégueulasse, et OUI, il y a des tas de mon ADN sur les figurines de Patrick. En quelque sorte la "note personnelle" sur chacune d'elles...

Et j'ADORE mon chat.

I rest my case.

3 comments:

Anonymous said...

très bien!
adorable petit félin!
Päpsche

Winner said...

Tiens... Je ne suis pas le seul à utiliser les blisters comme palette!

Thomas said...

Et bien non :) Très pratique les blisters.

Egalement très pratique: vieux CD rayé.