SEARCH TOM'S BORING MORDHEIM BLOG

Saturday, 23 December 2006

Le jour le plus long

Cette journée mémorable du jeudi 21 décembre – début officiel de la Campagne – compte à son actif 2 batailles dans les rues de la ténébreuse cité de Mordheim.

1ère bataille : Orcs & Gobelins contre Humains

Thomas commandait majestueusement les Orcs et les Gobelins, et faisait face aux vaillants mercenaires humains Reiklanders menés par Nicholas. (Je parle de moi à la 3ème personne, ça fait plus clââsse). Qui a su tirer profit des bâtiments ? Qui a charcuté la bande ennemie en morceaux ? Qui a su gagner ce premier combat ? Vous le saurez en lisant la suite…

2ème bataille : Possédés contre Humains

Nicholas et ses Reiklanders affrontaient les démons et les hommes-bêtes des Possédés de Thomas, dans une course à la Pierre Magique, joyaux de valeur inestimable pour tout marchand de Mordheim. Qui a su rafler le plus de pierreries magiques ? Les démons de Thomas parviendront-ils à dévorer goulûment les archers de Nicholas ? Pour le savoir, voyez plus bas…

Nous allons passer en revue les principaux événements de ces combats de rues.

PREMIERE BATAILLE : ORCS & GOBELINS VS. HUMAINS
Scénario : « Chance Encounter », rencontre fortuite de deux bandes de combattants dans les rues de Mordheim.

Mise en place de la table et de la ville
La bataille peut commencer ! Thomas place ses troupes dans une ruelle et les envoie pêle-mêle vers les Reiklanders.
Les Orcs et les Gobelins, accompagnés de leurs mignons petits Squigs, s’avancent dans la ruelle étroite…

Les archers des mercenaires Reiklanders se placent judicieusement en hauteur :

First blood ! Un Gobelin vient d’être mis à terre par une flèche… c’est le début du combat.

Les Orcs enragés apparaissent soudain au détour d’une rue…

…et fondent sur le groupe de Reiklanders pris au dépourvu ! (ça rime)

Nicholas garde le sourire, mais la fin est proche…

…et, déjà, la mêlée s’engage. Les Orcs sont plus grands, plus forts, plus puissants, mieux équipés – leurs haches balayent les rares petits Humains qui opposent encore un peu de résistance.

Les Reiklanders déroutent et fuient lâchement. Les Orcs exultent : DA MOB ROOLZ !
« Crie ta joie après le beau jeu »

Fin du combat : Les Orcs ont décapité 2 Bretteurs et 1 Champion, tandis que les archers Reiklanders ont mis 1 Shaman Orc et 1 Squig hors de combat. A cause de ce piètre score et de son inaptitude à faire face à des combats au corps à corps, Nicholas décide de dissoudre sa bande et d’en former une toute nouvelle. (La même, en mieux !)


SECONDE BATAILLE : POSSEDES VS. HUMAINS
Scénario : « Wyrdstone Hunt », la chasse à la Pierre Magique. Il y avait 4 morceaux de Pierre Magique répartis sur la table de jeu, chaque équipe a foncé pour en amasser le plus possible.

Fort de sa nouvelle bande de Reiklanders (un archer en plus), Nicholas décide de défier le généralissime Thomas et sa bande de Possédés qui compte Démons, Hommes-bêtes et autres mutants plus dégeulâââsss les uns que les autres !

Dès le début de la partie, les Possédés, immondes créatures pustuleuses, avancent en formation serrée vers la première Pierre Magique.
(Admirez – en passant – le formidable travail d’orfèvre que Thoumas a livré pour fabriquer les égouts verdâtres au premier plan)

Les Reiklanders se divisent en deux sous-groupes et se préparent à l’action. On voit ici deux archers qui se préparent à grimper sur une échelle, et ce afin d’atteindre la hauteur salvatrice du bout de muraille qui leur permettra de décocher une pluie de flèches sur leurs ennemis.

Les Possédés restent dangereusement en terrain découvert… dangereusement à portée des archers Reiklanders…

Et voilà ! le Magister possédé (le magicien chef de bande) vient de tomber à la renverse, fauché par le tir d’un archer sur la muraille. L’homme-bête devant lui n’a pas joué son rôle de garde du corps. Il faudra plusieurs flèches pour mettre définitivement hors de combat le Magister.

Captain Tortiou et sa nouvelle recrue crient leur joie à l’annonce de la mort du magicien ennemi (la photo est un peu floue, désolé).

La situation s’annonce mal pour ces deux Reiklanders isolés… le bretteur avec épée et bouclier parviendra à s’enfuir in extremis par la gauche, mais l’archer sera happé et broyé par les tentacules démoniaques du Chaos (le Chaos, toujours le Chaos !)

Après quelques tours d’une course poursuite mémorable, un des archers, blessé, extenué, attaqué par un Démon trois fois plus grand que lui, parvient à la dernière minute à lâcher son arc, à sortir une petite dague cachée dans sa botte, et à abattre le monstre d’un coup faible. C’est l’un des nombreux exemples d’une situation où la chance aux dés peut tout changer dans un combat à première vue inégal…
Après la mort de son Démon, Thomas fait une déroute volontaire : Nicholas est gagnant, de peu !
Fin du combat : chaque équipe a réussi à ramasser 2 Pierres Magiques. Les archers Humains ont descendu 1 Magister et 1 Démon, les Possédés ont tué 1 archer. C’est la première victoire depuis longtemps pour les mercenaires : Captain Tortiou décide d’offrir la tournée générale à sa bande, dans la prochaine taverne sur leur chemin.
Cependant, il est déjà 2h00 du matin, et Thomas et Nicholas, extenués, décident d’aller se coucher et d’attendre l’arrivée de Patrick et de ses Nains, prévue pour le lendemain…

1 comment:

Thomas said...

Je dois protester!

Ce n'est pas UNIQUEMENT ta chance aux dés, Nico, qui a fait que je perde mon démon et, a fortiori, la partie. C'est aussi le magnifique placement de tes deux archers sur le mur, qui ont (par leur chance aux dés, certes) affaibli mon possédé à un tel point que ton dernier petit bonhomme a pu le poignarder d'un coup sec.

Et puis, c'est aussi une mauvaise décision de ma part: j'ai surestimé mon possédé, et je l'ai envoyé tout seul dans un nid de guêpes, en me disant que de toute facon il allait hacher menu ton archer isolé. C'était sans compter ses potes qui ont "provided some covering fire".

Superbe partie nonetheless, qui m'a donné envie d'en refaire des tas.

Merci à toi Nico, und danke auch an Patrick.

à bientôt!